Le blog de Chantal

~~ Pour le plaisir des yeux ~~ ✿⊱╮ℒℴνℯ
 
AccueilNouvelle page*S'enregistrerConnexion
*•...Certaines catégories ne sont pas ouvertes au public...•*
Il vous suffit de vous inscrire pour bénéficier de la
totalité de mon blog ...
Merci de votre compréhension




Partagez | 
 

 Histoires vraies

Aller en bas 
AuteurMessage
Chantal
Fondatrice du blog
Fondatrice du blog
avatar

Messages : 102000
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Histoires vraies    06.05.13 19:29


J'aimerai beaucoup raconter ce qui se passe chez moi, et même un peu ailleurs, ça m'arrive ...

Ça a commencé il y a longtemps mais je n'y faisais pas vraiment attention, je devais avoir 10 ans. Mon père était mort depuis déjà 2 ans, et, un soir, je contemplais une photo de lui posée sur mon étagère depuis mon lit... Je me suis endormie et j'ai vite été réveillée par un bruit claquant. En ouvrant les yeux, je vis la photo par terre.

Au début, j'ai pas compris, la photo était très en équilibre, loin du bord. Je n'ai toujours pas d'explication. Personne n'est entré, sorti, ma fenêtre était fermée...

Cette fois, plus récemment ( maintenant, j'ai 14 ans ): un soir j'étais devant la télé, la nuit, et la télécommande du lecteur DVD était posé sur la télé. Elle a toujours été là, depuis plusieurs semaines, et n'a jamais bougée... mais là, elle est tombée, d'un coup, dans un gros " CLACK ! ". Je me suis dis en premier lieu " Le son a dû faire vibrer la télé et la faire tomber " .. mais la distance à laquelle elle a été projetée était trop grande pour ça. J'ai réessayer assez doucement pour le reproduire mais elle ne tombait jamais aussi loin.. c'était effrayant.

Maintenant, quelque chose qui m'arrive depuis déjà deux semaines. ( Quand j'ai recommencé à aller en cours ). Presque à chaque fois que je sors de ma chambre le matin, à 5h, il fait encore noir et on ne voit rien, mais plusieurs fois, j'ai crû apercevoir une silhouette dans le couloir en face de ma chambre. Pareil quand je monte les escaliers, qui donne sur un bout de ce couloir... Je sursaute à chaque fois et parfois j'hésite à monter ... /: ...

Ah oui, aussi, un matin, j'étais dans la salle de bain et j'entendais une porte claquer doucement. Tout le monde dormait, et elle claquait doucement et de façon régulière. J'ai réfléchis et repensé au fait que la fenêtre du bureau était ouverte et qu'il y avait du vent dehors mais en sortant de la salle de bain, j'ai voulu la fermer mais... elle était déjà fermée. Toutes les salles de l'étage étaient fermées donc aucun courant d'air ne pouvaient rentrés.

C'était bizarre... Bref, il m'arrive souvent ça dans la maison.

Aussi, une fois, j'étais face à un miroir, et il y en avait un autre sur ma gauche. En regardant le reflet du miroir dans l'autre, j'ai crû voir quelque chose passer à toute vitesse derrière moi et se diriger vers la porte d'entrée ouverte, dans mon dos... Une fois, j'étais dehors, il faisait encore nuit ( 5h du matin ), je cherchais mes chaussures et j'ai regardé dans la serre où ma mère range toutes ses plantes. J'ai entendu un tapement réguliers comme-ci quelqu'un frappais sur une vitre. Quand j'ai regardé, plus rien...

Quand je suis rentré dans la maison, ça a recommencé.

Dernière chose: un matin, je suis descendue en laissant la lumière de ma chambre allumée. En remontant, elle était éteinte. Je me suis dit que ma mère avait dû l'éteindre en allant aux toilettes mais elle dormait encore et n'étais pas sortie... Je l'ai rallumée, suis allée dans la salle de bain 15 minutes, suis revenue, et encore une fois: éteinte. J'ai réessayer environ 5 fois et à chaque fois " quelqu'un " ou " quelque chose " venait l'éteindre ... Le soir, j'ai demandé à ma mère, mon frère, et personne n'y avait touché. Ça, c'est le truc le plus flippant chez moi.

Maintenant, en dehors: en allant en cours en bus, je passe devant une vieille maison abandonnée dans laquelle il se serait apparemment passer des trucs pas nets, et, en passant devant, j'ai cru voir un homme, assez grand, blanc, les cheveux courts et marrons, se tenant derrière un poteau électrique, un peu caché, regardant le bus scolaire passé... J'ai sursauté légèrement, puis j'ai tourné la tête vers l'arrière pour le regarder encore mais plus rien ... C'était terrifiant.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Chantal ... le 02.07.13 14:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chantal
Fondatrice du blog
Fondatrice du blog
avatar

Messages : 102000
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Re: Histoires vraies    06.05.13 19:38

- Alors que j'avais que 12 ans, je suis aller passer de petite vacances, au calme chez mes grands parents avec ma grande soeur.

Comme à chaque fois ma grand-mère, nous offrent des cadeaux, le plus souvent en porcelaine, et j'aimais comme j'aime aujourd'hui m'amuser avec le plastique qui l'enrobait, vous savez ces bulles, qu'on adorent éclatés avec nos doigts. Le soir je dormais dans la chambre, au fond du couloir, seule, séparée de ma soeur, cela ne me posais aucun soucis. Il était tard, alors nous sommes tous allez dormir. J'ai posé mon morceau de plastique que je n'avait pas encore finis d'éclater sur la petite table de chevet qui se trouvait juste a côté de mon lit. J'étais fatiguée je me suis donc mise à dormir, la tête dans le sens inverse de la table de chevet, ou se trouvais les petites bulles à éclatées...

Les heures passaient lentement, je n'arrivais pas à dormir. J'étais à moitié endormis, quand soudain, j'ai entendu mes petites bulles en plastiques s'éclater toutes seules... Mon coeur s'est glacé d'un coup, j'étais figée, en panique, je n'osait plus bouger aucun membre, quand j'ai compris que ça n'était pas qu'un rêve... Je suis rester dans cette position plusieurs minutes, en entendant encore les bulles s'éclater toutes seules...

Il fallait que je me tourne côté table de chevet, pour y voir ce qu'il s'y passe, pourquoi les bulles s'éclatent toutes seules, je ne comprenais pas ce qu'il se passait, mais j'étais morte de trouille. J'ai pris mon courage à deux mains, je me suis tourner doucement pour y voir ce qu'il se passe ...

Lorsque j'ai vu une petite fille avec des tresses, à genoux devant la table de chevet, elle éclatait les bulles ... Bien entendu elle m'a regardée, je n'osait pas bouger un doigt, elle s'est levée d'un coup, à lever les bras au plafond, puis elle s'est mise à criée de toute ses forces...

J'avais peur, je pensais que c'était un cauchemar alors je me suis cachée dans ma couette rapidement... Alors que je suis persuadée que tout çà était un rêve, sous ma couette morte de trouille, ma grand-mère et ma soeur rentre à toute vitesse. Je les regarde, en étant terrorisée, elles me regardent, et me disent : ' qu'est ce qui t'a pris de criée ?, ça va pas non ?, on dort ici ' . Je commence à comprendre alors, que tout ça n'était pas un rêve, ma grand mère et ma soeur on entendu cette fille criée, sauf qu'elles pensent que c'est moi, je n'ai pas osé leur dire car je ne voulait pas effrayer ma grand-mère...

Par la suite pour être sur que tout cela était vrai j'ai fais des recherche sur cette maison, j'ai découvert qu'un petite fille avait eut un accident dans cette maison, dans les escaliers, et ... Elle avait des tresses ...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Chantal ... le 02.07.13 14:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chantal
Fondatrice du blog
Fondatrice du blog
avatar

Messages : 102000
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Re: Histoires vraies    06.05.13 20:33

Je commence à accumuler ce genre d'histoire... on va bientôt croire que j'invente tout ça XD Mais bon voilà, il y a deux semaines il m'est encore arrivé une histoire étrange (d'ailleurs j'ai une photo, elle est présentement sur mon blog, même si la qualité est franchement médiocre et qu'on peut même pas voir où ça a été pris...)

Pas loin de chez moi, il y a une école secondaire autrefois TRÈS catholique dont les professeurs étaient des religieux, on les appelaient les frères du Sacré-Coeur (à cause du nom de l'école). Le terrain de cette école est incroyablement immense, et à l'arrière, il y a un boisé avec des sentiers et il y avait aussi un petit cimetière au centre (déménagé depuis quelques années).

Donc, il y a environ 2 semaines, une amie (la même que pour l'histoire du métro) est venu chez moi et on a décidé d'aller se promener au Sacré-Coeur. Rendu à l'arrière, toutes les deux, on se sentait pas très bien. Le même malaise que l'on ressent quand il y a ''quelque chose'' d'invisible aux alentours (des esprits quoi...). Et puis, à un moment, mon amie me dit (et j'avais moi aussi remarqué ce phénomène) : ''C'est normal qu'il n'y ait QU'UN SEUL arbre dont les feuilles bougent alors que tous les autres sont immobiles et qu'il n'y ait pas eu de coup de vent???'' mais bon... notre visite s'arrête là, et une fois rendu au sentier principal qui mène à la sortie des bois, on se sent soudain soulagé, comme un poids qui disparait.

Plus tard, la même semaine, elle revient chez moi et cette fois-ci on décide de s'y rendre le soir avec mon appareil photo. Rendu de nouveau au Sacré-Coeur, je dois faire un aller-retour pour aller chercher la lampe de poche que l'on a oublié, alors que mon amie reste à l'entrée du sentier en prenant des photos.

Malheureusement, ma caméra (comme je l'ai mentionné) est une nullité question qualité, donc, les photos sont... dures à identifier. Le mode nocturne ne fonctionne pas très bien, et ne fait que rendre plus visible la lumière orange du lampadaire qui se trouve dans notre dos. Résultat, les photos sont entièrement jaune/orangé et on ne peut voir aucun détails précis de l'endroit ou nous sommes. Il faut comprendre qu'il n'y a aucune source de lumière dans les bois, le sentier se perd dans le noir et il est impossible de voir loin devant nous.

Mais quand je rejoins mon amie, elle me montre une photo où l'on voit clairement une sphère lumineuse qui se trouvait un peu plus loin, à droite du sentier tout juste à l'extérieur de la partie caché par les arbres. On s'avance de quelques pas dans le noir, mais toutes les deux on hésite... non que j'ai peur, mais je me sens vraiment pas bien... et là, elle me dit qu'elle vient de voir une lumière éclatante entre les arbres. Elle se concentre pour voir le plus loin possible, mais moi je n'y arrive pas... dans les premières histoires que j'ai conté, j'ai parlé d'une présence qui ne me quitte jamais, qui reste toujours dans mon dos, eh bien, j'ai senti cette présence EN MOI. Elle m'a traverser (et c'est très désagréable) pour se retrouver devant moi, comme un bouclier pour me protéger de ce qu'il y a plus loin...proche du cimetière. J'avais l'impression de voir au travers d'une vitre... Alors toutes les deux, on en a déduit que ce n'était pas une bonne idée de se rendre plus loin et on est rentré chez moi.

En s'éloignant, on s'est tout de suite senti mieux, et mon ''ange gardien'' (puisque c'est le rôle qu'il semble s'être accordé) est retourné à sa place habituelle...derrière moi...

Cette histoire ne semble pas crédible, j'en conviens, mais je l'ai raconté tel qu'elle s'est vraiment passée.





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Chantal ... le 02.07.13 14:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chantal
Fondatrice du blog
Fondatrice du blog
avatar

Messages : 102000
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Re: Histoires vraies    25.05.13 21:19

Deux enfants, Carissa et Justin, disent voir des gens que personne d'autre ne voit! Carissa est protégée depuis son plus jeune âge par un fantôme qu'on aperçoit sur les photos. Mais maintenant qu'elle a 5 ans, elle ne veut pas en parler car elle a peur. Assez étrange!

Justin lui, dit avoir vu à plusieurs reprises un homme et une petite fille qui venait jouer dans sa chambre.
Alors un médium vient le rencontrer et voit aussi ces personnes. Il arrive à tirer un portrait de ces entités et Justin reconnait la jeune fille.
C'est de ces histoires qu'a été tiré le fameux film "6ème sens"!



Revenir en haut Aller en bas
Chantal
Fondatrice du blog
Fondatrice du blog
avatar

Messages : 102000
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: 2 histoires vécues   17.06.13 16:05

Phénomène paranormal, est un documentaire (0h42) diffusé sur Syfy de la série Paranormal Witness, qui reconstitue deux histoires de faits paranormaux vécues, dont le premier évènement se déroule à Baltimore en 2008, suivi du fantôme sans visage de Live Oak, Floride, en 2004.
 
 
Un esprit maléfique qui se lie d'amitié avec Isabelle :
Laurel et Brian Poremski ont eu l'enfant qu'ils avaient toujours voulu, Isabelle. Alors, ils ont décidé d'acheter une maison, à Baltimore, Maryland. L'endroit qu'ils ont trouvé était moins cher que prévu, avait du potentiel, et semblait être un vrai cadeau.
Un jour, Isabelle a commencé à parler à quelqu'un du nom de "Emily". Laurel et Brian pensaient que leur fille avait créé une amie imaginaire, car Isabelle parlait à Emily comme si elle était assise à côté d'elle.
Les choses semblaient normales, dans un premier temps, mais Emily a commencé à se manifester en cassant une statue de porcelaine et en annonçant à Isabelle qu'elle ne voulait pas de Laurel ici. Effrayée, Isabelle dit à sa mère qu'Emily lui avait fait mal dans la baignoire. C'est alors que Laurel a commencé à penser que sa fille avait besoin d'aide médicale.

Après divers autres événements, les Poremskis font appel à des spécialistes des esprits. Un médium insiste pour qu'ils prennent les Bibles rangées dans la maison. Les deux bibles familiales ont été sorties de la maison, mais il y en aurait une autre. Les parents retournent la chambre d'Isabelle, et découvrent une troisième Bible qu'ils ne connaissaient pas. Alors, une bougie rouge allumée a volé à travers la pièce, de la cire éclaboussant les murs comme du sang. Brian se rend compte que la situation devient trop violente.

Cette nuit-là, après que Laurel se soit endormie, l'esprit a repris ses attaques contre Brian. Laurel était convaincue qu'elle allait mourir, mais réussie à s'échapper. Les Poremskis ont pris la décision qu'il était temps de partir de cette maison, et sont partis dès le lendemain, pour ne jamais revenir.
La famille Poremskis n'a éprouvé aucune activité paranormale depuis. Les nouveaux propriétaires, eux, ne seraient restés que plusieurs mois, quelque chose aurait forcé la famille à partir...


Le fantôme de la route de Live Oak :
Un dimanche, lorsque Stéphanie Tasker revenait en voiture de l'église avec sa soeur Misty et leur invité étudiant pakistanais Moni, Misty remarque une jeune fille au bord du chemin, et est envahie par le sentiment que quelque chose n'allait pas. Quand Stéphanie fait demi-tour avec sa voiture pour vérifier ce qu'ils pensaient avoir vu, ils découvrent que c'était en fait un adolescent assis avec les genoux recroquevillés, se balançant. Ils avancent doucement, puis se tournent à nouveau, mais la fille a disparu.

Tous trois roulent maintenant depuis quelques kilomètres, quand Misty voit tout à coup la jeune fille à nouveau dans les phares. Misty commence à paniquer, car elle a acquise la conviction que ce n'est pas humainement possible de se déplacer si loin et être vu comme ça. Elle tombe malade d'un mal d'estomac, mais Stéphanie insiste pour qu'ils s'assurent que la jeune fille n'ait pas besoin d'aide.
Craignant le pire, Misty, effrayée, commence à s'enrouler dans une position foetale dans la voiture, convaincue que la situation est très mauvaise. Stéphanie se penche à la fenêtre pour savoir si la fille a besoin d'aide. D'un coup, la jeune fille se tourne vers eux, mais elle n'a pas de visage. Son visage est creux, et il n'y a rien à la place.

Stéphanie, une conductrice généralement très prudente, accélère et rentre à la maison en dix minutes. Elle appelle les secours, et fait état d'une jeune fille sur le bord de la route peut-être dans le besoin d'assistance, au lieu d'une fille sans visage.
La police a fouillé, mais n'a rien trouvé. Misty découvrira plus tard qu'une fille de son école était morte dans un accident de voiture à l'endroit même où ils ont vu la jeune fille sans visage.


Dernière édition par Chantal le 19.11.14 18:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chantal
Fondatrice du blog
Fondatrice du blog
avatar

Messages : 102000
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Re: Histoires vraies    24.07.13 13:32

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

L'hôtel fut construit en 1145, et fut au départ la maison de l'église, là ou vivait le prêtre. Certains pensent d'ailleurs qu'un passage secret relierait la maison à l'église, mais il n'a jamais été découvert.
L'histoire hantée de cet hôtel commence en 1968, quand il est racheté par John Humphries. Celui-ci le sauve alors de la ruine en le restaurant. Mais ce que Humphries ne sait pas c'est que l'hôtel est hanté...
Dès la première nuit qu'il passa dans la demeure, des phénomènes étranges firent leur apparition : des mains glacées qui le touchèrent... Sa fille, continue toujours à voir une sorte de créature noire de la forme d'un chat à chaque fois que des évènements étranges se produisent, même plusieurs années après les premiers.
Les clients de l'hôtel sont aussi sujets à ces phénomènes, ils se retrouvent éjectés de leur chaise, et d'autres se réveillent en pleine nuit avec la sensation d'être touché au visage par des mains glacées.
L'hôtel en lui-même subit aussi des évènements, des coups sont frappés aux portes, des fenêtres s'ouvrent toutes seules... et ce, à n'importe quel moment de la journée.
John Humphries en décorant la maison après l'avoir acheté, installa un portrait du révérend John Wesley en haut de l'escalier. Les évènements redoublèrent d'intensité, et il du l'enlever.
Parmi les fantômes de l'hôtel, le plus régulier est celui de Lady Elisabeth. Elle aurait été assassinée dans la maison, et enterrée sous le bar.
Lors des rénovations, une des excavations sous l'escalier mis à jour la tombe d'un enfant, depuis on peut entendre régulièrement des pleurs aux abords de ce même escalier.
La chambre la plus hantée de l'hôtel est celle appelée chambre de l'évêque. C'est dans cette pièce que se produisent la plupart des phénomènes paranormaux, c'est aussi celle qui est la plus visité par les touristes et les professionnels du paranormal.


Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Chantal
Fondatrice du blog
Fondatrice du blog
avatar

Messages : 102000
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Re: Histoires vraies    24.07.13 13:34

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Ce recit se passe dans la ville de Saint Quentin (departement de L'Aisne 02).
La maison n'était pas trop vieille, elle fût construite dans les années 70.
 Un couple habitat cette maison en 1990, le mari travaillait dans l'informatique, partait tôt le matin et revenait tard le soir. Sa femme restait au foyer.
Un mois après leur emménagement ils commencèrent à entendre des bruits bizarres venant du bas de la maison, des bruits de casseroles, une craie qui grince sur un tableau, et des bruits comme des gémissements d'homme agonisants.
Au début, ils ne s'inquiétairent pas trop, pensant qu'il s'agissait des voisins ou quelque chose de ce genre, jusqu'au jour ou la femme trouva un liquide rouge sur le mur de la cuisine, soucieuse, elle appela son mari qui lui ne s'inquiétait pas et lui repondit: "ça doit être un effet de peinture qui ressort ". Mais au fur et à mesure du temps, des taches plus importantes apparaissaient un peu partout sur les murs de la maison.
La femme très inquiète, appela la police, celle-ci pris un échantillon du liquide, il s'est avéré qu'il s'agissait bien de sang humain. Le couple pris la décision de se renseigner un peu plus auprès des enciens propriétaires, ils contactèrent donc la famille Pironet, ils pourront sûrement les renseigner un peu plus. Lorsque le jeune couple leur éxpliqua les phénomènes étranges, les Pironet leur on donné pour toute et unique reponse, qu'il ne s'était jamais rien passé lorsqu'ils habitaient ces lieux.
Un an plus tard, la famille Pironet décida de temoignager dans l'emission "mystère", de leur témoignage ils ressortaient les mêmes phénomènes qui se passaient actuellement avec ce jeune couple, suite à tout cela, ils décidèrent de vendre la maison, ont tout repeint et ont donc réussi à vendre la maison à ce couple.
Du côté de l'enquête, la police pense plutot à une farce ou une supercherie, alors ils mettairent de la farine partout sur le sol, ainsi que des pièges à loup, ont fermée la maison pendant une semaine afin personne ne puisse y entrer.
Pour la première fois depuis une semaine, ils entrairent dans la maison, et là, rien n'avait bougé pas un piège mais les murs étaient remplis de sang. Alors le couple loua un appartement pas très loin, demande de l'aide auprès d'un prêtre qui d'après lui, était l'œuvre du diable et qu'il fallait détruire la maison.
Ensuite, ils font appel à une personne spécialisé dans les phénomènes étranges, ce spécialiste se déplaca avec un pendule, après plusieurs passages dans plusieurs pièces rien ne se passa, arrivé à la cave, le pendule se mit à tourner très rapidement, alors ils creusèrent une dizaine de mètres sous terre et trouvèrent un crâne humain, pensant qu'ils avaient trouvé d'ou venait le problème, le couple décida de réintégrer les lieux, mais le phénomènes continuairent.
Ils mirent donc la maison en vente et partirent s'installer sur Amiens. Un an plus tard, un homme prénomer Mr Dejardin racheta cette maison, fût venir des scientifiques spécialisés mais personne n'y trouva quoi que se soit.
Il décida donc de démolir la maison pour en reconstruire une autre par la suite, en creusant un énorme trou pour y faire les fondations, il trouva une cinquantaine de corps de soldat allemand datant de la première guerre mondiale, Mr Dejardin entrepris des recherches dans des sites historiques et découvrit que de grandes batailles de guerre eurent lieu dans cette ville, pendant la guerre 14-18, des tranchées avaient été creusées, ce qui apparament aurait servi de tombes pour ses soldats.
Maintenant monsieur Dejardin a reconstruit et depuis, aucun phénomène ne s'est reproduit.

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Chantal
Fondatrice du blog
Fondatrice du blog
avatar

Messages : 102000
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Re: Histoires vraies    24.07.13 13:37

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Nous sommes le 14 novembre 1974 dans la petite ville d'Amityville aux États Unis, il est 18h35 lorsque le téléphone de la police du comté de Suffolk sonne. Un certain Joey Yeswit les appelles pour leur signaler qu'un jeune homme est passé dans un bar pour leur signaler que son père sa mère et toute sa famille ont été tué et qu'il s'est rendu sur les lieux avec plusieurs autres personnes ainsi que le jeune homme qui était venu, ils ont en effet découvert les cadavres de toute la famille...
Dix minutes plus tard la police arrive au 112 Ocean avenue à Amityville et découvre avec horreur le meurtre de toute la famille De Feo. Toute la famille à été assassinée exception faite du fils aîné Ronald. Celui-ci affirmera avoir passé la nuit chez ses parents, mais ne pouvant s'endormir serait parti vers 4h du matin pour travailler de bonne heure. Il aurait passé la journée à travailler, et ayant essayer plusieurs fois de contacter ses parents par téléphone, décide d'aller les voir en fin de journée et découvre le massacre. Au fur et à mesure des interrogatoires, les doutes des policiers et les contradictions du fils aîné amenèrent les inspecteurs à avoir des doutes. Finalement après plusieurs heures d'interrogatoire Ronald avoua ses crimes...

En 1965 la famille De Feo s'installe dans la petite ville d'Amityville, dans une maison bâtie dans le style coloniale datant de 1928. Le père Ronald avait beaucoup travailler et avait réussi dans sa vie professionnel, il était directeur générale d'une concession Buick. Il avait épousé Louise Brigante. Le couple avait 5 enfants au moment des faits.
Le fils aîné Ronald De Feo junior, que tout le monde appelait Butch, aurait eut une adolescence assez difficile, il se disputait souvent avec son père, même si son père lui offrait tout ce qu'il désirait, quand il demandait de l'argent, son père lui donnait. À 17 ans, il arrêta ses études. Il commença à se droguer avec de l'héroïne et du LSD, et commit quelques voles. Son grand père lui offrit un travail dans l'entreprise familiale à ses 18 ans. Ronald continua à se droguer et à devenir de plus en plus psychotique, il s'acheta divers armes qu'il conservait dans un placard, il était le seul à avoir sa propre chambre étant l'aîné. Il avait 25 ans lors des meutres.
La fille aînée Dawn agée de 18 ans lors des faits, aurait aidé son frère lorsqu'il faisait des tests de dépistage de drogue en lui donnant des échantillons d'urines. A l'époque elle était amoureuse, et voulait rejoindre l'homme qu'elle aimait en Floride, ces parents refusèrent obstinément.
Alisson la seconde fille était plutôt tranquille, jouait souvent l'été dans la piscine avec ses amies, et lorsque Butch et son père se disputait elle se cachait dans sa chambre en refermant la porte pour éviter d'entendre leurs cris. Elle avait 13 ans.
Mark avait lui 12 ans, faisait du football et avait eut une blessure sérieuse qui l'obligeait à avoir des béquilles et parfois se déplaçait en fauteuil roulant.
John le plus jeune fils avait 7 ans, était plutôt gentil et calme aux dires des amies d'Alisson.
La famille vivait plus ou moins paisiblement, ponctuer par les disputes entre le père et le fils jusqu'au 14 novembre 1974 ou tout bascula...


Tout le monde dormait dans la maison, il semblerait que Ronald ait regardé la télé jusqu'à 3h du matin, il regardait une émission appelé Castle Keep, d'après son récit, des voix lui aurait ordonné les faits qui vont se dérouler ainsi: il prend un fusil, et descend dans la chambre de ses parents, abat son père de deux coups de fusil, il aurait vécu quelques instants essayant de se déplacer avant de mourir, ensuite il braque le fusil sur sa mère et l'abat de deux balles. Il sort, se dirige vers la chambre de ses frères et les tuent tous les deux à bout portant. Il sort, se dirige vers la chambre de la plus jeune soeur qui se réveille avant d'être tuée elle aussi d'une balle en pleine tête la tuant instantanément. Enfin il va à la chambre de son autre soeur pour l'abattre également à bout portant à la base du coup. Tout les corps seront retrouvés allongés sur le ventre. La famille n'avait pas été drogué comme certain l'imagine, les tests prouvent le contraire. Par contre une autre théorie existe quand au déroulement des événements, même si on a aucune véritable preuve, on a seulement le témoignage de Ronald, et une autre preuve que je vous exposerais après...

L'autre théorie nous dit que Dawn voulant rejoindre son petite ami en Floride demande à Ronald de l'aider à assassinée sa famille pour pouvoir s'enfuir. Ronald raconte qu'il est réveillé en pleine nuit par sa soeur tenant un fusil dans les mains. Après une discussion avec elle, il se saisit du fusil et va dans la chambre de ses parents, il ouvre la porte et ouvre le feu sur son père et sa mère. Il dépose le fusil et redescend s'assoir. Il reste là quelques instants et entend des coups de fusil, il remonte et voit sa soeur Dawn entrain de recharger le fusil devant sa chambre. Il commence à se battre avec elle, finalement arrive à la jeter sur le lit, prend le fusil et l'abat. Même si cette théorie peut sembler étrange, on a retrouvé des traces de poudre sur les vêtements de Dawn, comme si elle avait tirer avec un fusil ce soir là...

Ronald sera inculpé et sera condamné à la prison à vie, aujourd'hui il est toujours en prison et garde avec lui le secret de ce qu'il s'est vraiment passé, on ne connaît pas vraiment les raisons exacte ni si sa soeur à été ou non vraiment impliquée...

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Chantal
Fondatrice du blog
Fondatrice du blog
avatar

Messages : 102000
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Re: Histoires vraies    24.07.13 13:51



Les mystères du tombeau de la famille Chase


Pour plusieurs amateurs d'ésotérisme et de phénomènes paranormaux, La Barbade est le lieu « où les cercueils dansent ». Cette histoire des plus insolites prend ses racines sur la côte sud de l'île, là où se trouve le cimetière Christ Church. Ce cimetière contient le mystérieux tombeau de la famille Chase. Si, depuis près de 200 ans aucun humain n'y a été enterré, c'est pour une bien étrange raison. Entre 1811 et 1820, des phénomènes inexplicables ont laissé la population de cette île stupéfaite. Cette histoire provient d'une crypte très mystérieuse qui a marqué de façon définitive le folklore de La Barbade à tout jamais.

Cette fameuse crypte mesure un peu plus de 12 pieds sur 6 (3,60 m x 1,80 m environ). La seule et unique entrée de la crypte était une énorme pierre de marbre bleu qui pesait environ 450 kg. Une fois fermée, la tombe était pratiquement impénétrable.

L'histoire commence au XVIIIe siècle lorsqu'une riche famille de planteurs, les Walronds, font tailler dans le roc corallien du cimetière un caveau pour leur famille. Une dame du nom de Thomasina Goddard, morte en 1807, y fut enterrée. L'année suivante cependant, ils cédèrent le tombeau à une autre famille de planteurs, la famille Chase. Cette année là, la jeune Mary Ann Chase, âgée de deux ans, était morte d'une des maladies infantiles si fréquentes à l'époque. Pendant les quatre années suivantes, le tombeau resta scellé. C'est le 6 juillet 1812 que la crypte fût ouverte de nouveau pour y placer le cercueil de la petite Dorcas Chase, la soeur aînée de Mary Ann. La population murmurait que la jeune enfant s'était laissée mourir de faim pour échapper à la tyrannie de son père, l'honorable Thomas Chase qui, semble t-il, ne méritait pas du tout son titre honorifique.

À peine un mois plus tard, ce dernier suivait sa fille dans la tombe. Le jour de son enterrement, après avoir enlevé l'énorme dalle qui protégeait l'entrée du tombeau, les esclaves qui faisaient office de fossoyeurs descendirent dans la crypte pour y placer le cercueil de Thomas Chase. Cependant, ils ressortirent en toute hâte. Ils refusèrent obstinément de redescendre à l'intérieur, ce qui troubla la cérémonie.

Le pasteur de Christ Church, le révérend Thomas Orderson, entra dans la chambre funéraire pour voir ce qui avait bien pu terroriser les esclaves pour que ces derniers préfèrent être punis plutôt que de redescendre faire leur devoir. Le révérend fut lui aussi saisi d'une peur panique. Les deux imposants cercueils de plomb des fillettes Chase avaient été déplacés. Ils avaient été mis debout, la tête en bas.

 Celui de Mrs. Goddard avait été posé sur le coté contre une des parois. On crut à une violation de sépulture de la part des esclaves qui étaient agités depuis quelques temps. On remit donc les cercueils à leur place et plaça celui de Thomas Chase, un cercueil de plomb énorme qui demandait 8 hommes pour le déplacer, dans la crypte. Ils replacèrent par la suite le lourd bloc de marbre qui scellait la tombe.


Quatre années passèrent avant qu'un nouveau décès, celui du jeune Samuel Brewster Ames, permit d'ouvrir la mystérieuse tombe de nouveau. C'était le 25 septembre 1816. Cette fois encore, on souleva l'énorme dalle de marbre pour ouvrir l'entrée et le révérend fût le premier à y descendre. Une fois encore, quelqu'un ou quelque chose avait changé les cercueils de place. Cependant, personne n'avait tenté d'ouvrir les cercueils: le vol n'était donc pas la cause de la violation de sépulture. Le très lourd cercueil de Thomas Chase était dans le coin de la sépulture opposé à celui où il avait été placé quatre années auparavant. Les autres avaient aussi été déplacés. C'était le désordre le plus total. Après que les esclaves aient tout replacé, le pasteur et le secrétaire du gouverneur de l'île, le major Finch, examinèrent le caveau et n'y remarquèrent rien d'insolite.

Le mystère restait entier. Le corps du jeune Ames fut donc placé auprès des autres et ils refermèrent le tombeau une fois de plus, le scellant de nouveau avec la lourde pierre de marbre. Ils démontèrent ensuite le chevalet qui servait à déplacer la dalle et, à titre d'expérience, huit hommes de solides constitution tentèrent en vain de déplacer la dalle. Elle ne bougea d'un poil. La famille rentra donc à la maison...

Huit semaines plus tard, l'occasion se présenta à nouveau d'ouvrir le tombeau. Le père de Samuel, avait été tué par des esclaves durant une révolte. Le grand chevalet fut donc mis en place et, après d'énormes efforts d'une douzaine d'esclaves, l'entrée fût de nouveau ouverte. Les phénomènes étranges qui s'étaient produit avaient beaucoup fait parler, donc il ne fallait pas se surprendre qu'un nombre important de curieux s'étaient rassemblés pour voir si l'événement insolite s'était répété. Ils ne furent pas déçus. Le révérend descendit en premier, accompagné du gouverneur de l'île et d'un magistrat.


Avant même que leurs yeux se soient habitués à la noirceur de la crypte, ils avaient déjà l'impression que quelque chose d'inusité s'était produit. Effectivement, 4 des 5 cercueils avaient été déplacés. Seul celui de Mrs. Goddard, un léger cercueil de bois en piètre état, n'avait pas changé de place. Les autres, qui étaient tous en plomb (par le fait même très lourds) étaient dans le plus grand des désordres.


Le lendemain, les cercueils furent tous sortis de la crypte et des experts de l'époque inspectaient minutieusement la tombe. Ils vérifièrent et revérifièrent chaque centimètres de la sépulture en espérant trouver une trace d'infraction ou une entrée. Mais ils constatèrent qu'il n'existait vraiment aucun moyen d'accès autre que la porte principale. Pour accéder au caveau, il aurait donc fallu ériger un chevalet, tentative qui ne serait pas passée inaperçue. Il n'y avait aucune infiltration d'eau et il n'y avait eu aucune secousse sismique depuis la dernière ouverture du tombeau. Bref, ils ne découvrirent rien qui pouvait laisser croire que quelqu'un avait pénétré clandestinement la tombe. Ils replacèrent donc les cercueils à leurs emplacements originaux et cette fois, en plus de replacer l'imposante dalle, ils firent sceller cette dernière avec du ciment.

L'histoire devint de plus en plus populaire. Elle fit non seulement le tour de la Barbade, mais elle se répandit dans toute les Antilles, et même jusqu'en Floride et aux Bahamas. Des curieux affluèrent à la Barbade pour voir l'énigmatique caveau des Chase. Des bateaux faisaient même des détours pour que leurs passagers puissent visiter le fameux cimetière. Les habitants de l'île, eux, attendaient le prochain enterrement avec impatience.Le 7 juillet 1819, c'était le tour de Thomasina Clarke, une amie de la famille, à y être la nouvelle occupante. Des représentants officiels du gouvernement examinèrent avec soin le ciment qui avait servi à sceller la dalle. Tout était en ordre.
Cependant, les esclaves furent incapables d'enlever la dalle à leur premier essai. Des vérifications furent faite pour s'assurer que tout le ciment avait été correctement enlevé, mais ils durent enfoncer des coins de bois à coup de marteau pour bouger la dalle qui refusait de coopérer. Finalement, les esclaves réussirent à la soulever. Les témoins comprirent rapidement pourquoi la dalle était si difficile à déplacer; le cercueil de Thomas Chase avait été coincé contre cette dernière. Encore cette fois, les cercueils étaient sens dessus dessous. Une fois encore, ils furent sortis de la sépulture, laquelle fut encore totalement inspectée. Encore cette fois, aucune trace d'infraction nulle part, aucun indice... absolument rien qui pouvait expliquer les phénomènes insolites entourant la tombe.

Tout fut remis à sa place et la tombe fut de nouveau scellée. Cette fois par contre, on scella le tombeau avec toutes les précautions scientifiques possible. Du sable blanc très fin fut placé sur la surface de la crypte et des sceaux de certains officiels furent imprimés dans le ciment qui scellait la tombe. Il était donc impossible d'ouvrir ce dernier sans endommager les marques. On prit note de chaque détail; de la position exacte des cercueils jusqu'à l'épaisseur du sable. On chargea même un membre de la police de venir vérifier l'état de la sépulture et de la dalle à chaque jour. Inutile de dire que la popularité du caveau des Chases augmenta considérablement après cet incident. De partout, des gens venaient pour voir cet insolite cimetière. C'était devenu l'objet de toutes les conversations et tout le monde était curieux de savoir quand le caveau serait ouvert la prochaine fois... et dans quel état il serait.


Les mois passèrent et finalement, les autorités de la Barbade succombèrent à la tentation après que des témoins aient rapporté des bruits insolites provenant de la sépulture. C'est le 20 avril 1820 que le gouverneur de la Barbade, Mr. Combermere et plusieurs membres de son entourage ainsi que des différents professionnels inspectèrent religieusement le caveau avant de l'ouvrir. Aucune marque étrange ou irrégulière n'était visible. Cette fois cependant, ce sont les cercueils des enfants qui bloquaient le passage. Les officiels durent passer par-dessus pour inspecter le reste de la sépulture. Les lourds cercueils de plomb semblaient avoir été projetés dans tous les sens. Seul celui de Mrs. Goddard n'avait pas bougé. Le sable blanc était parfaitement intact. Le tombeau fut de nouveau totalement inspecté. Cette fois, on enfonça même des barres de fer dans la couche rocheuse afin d'y déceler d'éventuels tunnels...

Absolument rien, encore une fois. Fatigué de toute cette histoire, le gouverneur fit enlever les cercueils du caveau Chase et les fit inhumer ailleurs. Ce dernier a été laissé ouvert et n'a jamais plus servi à aucune inhumation depuis lors.De nombreuses théories ont été avancées sur le sujet, mais le mystère reste entier. Semble t-il qu'il ait été impossible que ces très lourds cercueils de plomb aient été déplacés de façon naturelle. Sir Arthur Conan Doyle, le créateur du personnage de Sherlock Holmes, émit une hypothèse selon laquelle des forces surnaturelles déplaçaient les cercueils parce qu'ils étaient fait de plomb; ce métal empêchait la décomposition rapide des corps. Peut-être aussi que l'esprit de la jeune fille qui s'était suicidée ne voulait pas reposer éternellement à coté de son cruel père qui l'avait tant fait souffrir... Qui sait ? Une chose est sûre cependant, ils n'ont pas reposé en paix...

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Shadow bob

avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 12/11/2014

MessageSujet: Re: Histoires vraies    19.11.14 17:59

je n'ai pas tout lu mais je met de côté .

je te raconterais ce qui m'est arrivé un jour juste avant de passer sur  le billard !
Revenir en haut Aller en bas
Chantal
Fondatrice du blog
Fondatrice du blog
avatar

Messages : 102000
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Re: Histoires vraies    19.11.14 18:04

  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoires vraies    

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoires vraies
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tolkien : collection de vie en vie.
» Histoires RP
» Histoires korriganes
» Histoires sympas pour ce réchauffer...
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le blog de Chantal :: Paranormal ♥ Mystère :: Histoires vraies-
Sauter vers: