Le blog de Chantal

~~ Pour le plaisir des yeux ~~ ✿⊱╮ℒℴνℯ
 
AccueilAccueil  Nouvelle page*Nouvelle page*  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
*•...Certaines catégories ne sont pas ouvertes au public...•*
Il vous suffit de vous inscrire pour bénéficier de la
totalité de mon blog ...
Merci de votre compréhension




Partagez
 

 La vaccination en pratique

Aller en bas 
AuteurMessage
Chantal
Fondatrice du blog
Fondatrice du blog
Chantal

Messages : 102000
Date d'inscription : 02/05/2013

La vaccination en pratique Empty
MessageSujet: La vaccination en pratique   La vaccination en pratique Empty05.02.14 14:02

Tous les pays ont un programme national de vaccination contre les principales maladies infectieuses. Ces programmes ont permis de faire baisser considérablement le taux de mortalité infantile à travers le monde.

Le principe de la vaccination
Depuis la première vaccination (contre la variole, au XVIIIe siècle), tous les vaccins fonctionnent sur le même principe. On introduit dans l’organisme des micro-organismes ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ou bactéries) tués ou affaiblis (ou des fragments de ces micro-organismes). Ceux-ci vont conduire le système immunitaire à fabriquer des [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et à garder la mémoire de ce premier contact. Par la suite, en cas d'infection par ces micro-organismes, le système immunitaire réagira plus rapidement contre l’infection et neutralisera les agents infectieux avant l’apparition de symptômes. Pour la majorité des vaccins, la première vaccination doit être suivie de rappels pour que le corps maintienne des taux d'[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] suffisants. Les vaccins subissent des tests rigoureux avant leur commercialisation pour s’assurer de leur efficacité et de leur innocuité. Certains vaccins peuvent provoquer des [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], mais ils sont généralement bénins : essentiellement [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et rougeurs, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et douleur au point d’injection. Il est essentiel de garder à l’esprit que les risques associés aux vaccins sont très inférieurs aux risques liés aux maladies qu’ils préviennent.

L’importance de la vaccination
La vaccination en pratique 5257363
L'intérêt de la vaccination est majeur pour trois maladies : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. En France, ces vaccinations sont obligatoires. Pour les enfants, un certificat de vaccination est demandé lors de l'inscription dans une collectivité (crèche, école par exemple) : les pages « Vaccinations » du carnet de santé ont valeur de certificat. D'autres vaccins sont indispensables pour faire régresser, voire disparaître, certaines maladies contagieuses. Ces vaccins sont recommandés par les autorités sanitaires. Il est ainsi recommandé de vacciner les enfants contre la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], les oreillons, la rubéole, l’[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], les [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et les [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Depuis le 11 juillet 2007, le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] contre la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (BCG) n’est recommandé que dans [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
Grâce aux campagnes de vaccination, certaines de ces maladies ont presque disparu dans les pays industrialisés, au point que certains remettent en cause l’utilité de la vaccination contre celles-ci. Pourtant, ces maladies restent encore répandues dans d’autres pays. Avec l’essor du tourisme international, l’arrêt des vaccinations pourrait entraîner une recrudescence de ces maladies dans notre pays. Il est donc important de continuer à vacciner les enfants pour préserver leur santé et pour contribuer à l’éradication de ces maladies dans le monde. Les adultes doivent avoir un programme de vaccination adapté à leur situation (âge, voyages, maladies chroniques, etc.), sans négliger les rappels de vaccins obligatoires.

Les contre-indications des vaccins
Les vaccins contenant des agents infectieux atténués (non-tués) ne doivent pas être utilisés chez les personnes souffrant de déficit de l’[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Les enfants ayant fait une forte réaction ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]) à une première injection du [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] contre la coqueluche ne doivent pas recevoir d'autre injection de ce [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. En cas d’infection par le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]-[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], de grossesse ou d'[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] à la néomycine, la kanamycine, la streptomycine ou les protéines d'œuf, certains vaccins peuvent être contre-indiqués. Parfois, les contre-indications sont temporaires, dans le cas de fièvre, d’infections, de traitement par la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], etc. Signalez tout problème de santé avant une vaccination.

Se procurer un vaccin
Il arrive que les pharmacies ne stockent que quelques vaccins. Pour éviter les soucis de disponibilité, commandez-les à votre pharmacien quelques jours avant la date de votre visite chez le médecin. Les vaccins sont fragiles et doivent être conservés au réfrigérateur. En cas de doute, demandez conseil à votre pharmacien.

Le remboursement des vaccins
La liste des vaccinations prises en charge par l'Assurance maladie comprend la prévention pour les affections suivantes : coqueluche, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] B, grippe, infections à Haemophilus influenzae b, infections à pneumocoque, méningites à [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] du groupe C, oreillons, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], rougeole, rubéole, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et varicelle. La prise en charge par l’Assurance maladie est de 65 % (le reste étant généralement remboursé par les assurances santé complémentaires comme les mutuelles). A noter que le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (rougeole-oreillons-rubéole) pour les enfants de 1 à 17 ans et celui contre la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour les personnes de plus de 65 ans ou atteintes de certaines maladies chroniques sont remboursés à 100 % par l’Assurance maladie.
L'injection du [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] est remboursée par l’Assurance maladie à 70 % si c'est le médecin qui réalise l'injection lors d'une consultation ou à 60 % si c'est une infirmière qui réalise l'injection, sur prescription d'un médecin. Pour les enfants de moins de 7 ans, les centres de la PMI (Protection maternelle et infantile) vaccinent gratuitement.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
 
La vaccination en pratique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» EXAMEN DE POTIONS [THEORIE + PRATIQUE]
» Qui pratique le « néocolonialisme » en Afrique ?
» Campagne de vaccination du 3/4 de la population
» Maskol
» hockey

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le blog de Chantal :: Santé :: Les vaccinations-
Sauter vers: