Le blog de Chantal

~~ Pour le plaisir des yeux ~~ ✿⊱╮ℒℴνℯ
 
AccueilNouvelle page*S'enregistrerConnexion
*•...Certaines catégories ne sont pas ouvertes au public...•*
Il vous suffit de vous inscrire pour bénéficier de la
totalité de mon blog ...
Merci de votre compréhension




Partagez | 
 

 Anciens Avions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chantal
Fondatrice du blog
Fondatrice du blog
avatar

Messages : 97645
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Anciens Avions   18.05.13 23:18



Farman Goliath




Spitfire



Lockheed Electra



Le Caudron g3 (1910)




Stamp




Santos-Dumont volant




Patrouille Utterly Butterly



Skyraider
Revenir en haut Aller en bas
Chantal
Fondatrice du blog
Fondatrice du blog
avatar

Messages : 97645
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Re: Anciens Avions   02.02.14 22:50

Revenir en haut Aller en bas
Chantal
Fondatrice du blog
Fondatrice du blog
avatar

Messages : 97645
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Re: Anciens Avions   02.02.14 22:50

Revenir en haut Aller en bas
Chantal
Fondatrice du blog
Fondatrice du blog
avatar

Messages : 97645
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Re: Anciens Avions   02.02.14 22:57

Dewoitine D-520



1. Conception

Conçu à partir de 1936 par Émile Dewoitine, pour répondre à un appel d'offres de l'Armée de l'Air française recherchant un chasseur succédant au Dewoitine D.510, et capable d'atteindre 520 km/h (...d'où son nom !), le projet sera mené à terme par la nouvelle Société Nationale de Construction Aéronautique du Midi (issue de la nationalisation des ateliers Dewoitine). Trois prototypes furent construits : le premier, qui vola la première fois le 2 octobre 1938, équipé d'un Hispano-Suiza 12Y21 de 890 chevaux, ne parviendra pas à dépasser 480 km/h. Remotorisé par un 12Y29 et équipé d'une hélice à pas variable, suite à un accident, il atteindra alors, piloté par Léopold Galy, la vitesse de 825 km/h en piqué.
Les deux autres suivirent au cours de 1939, équipés, eux, de leur armement, et en mars, 200 exemplaires furent commandés, suivis de 600, par la suite réduits à 510 supplémentaires en juin. En septembre, avec l'ouverture des hostilités, le total des commandes passa à 1280 et, en avril 1940, à 2250.
Le D.520 de série, dont le premier exemplaire fut produit en novembre 1939 est équipé d'un moteur Hispano-Suiza 12Y45 de 935 chevaux et armé de 4 mitrailleuses MAC34 Mod39 dans les ailes, approvisionnées à 675 coups, et d'un canon de 20 mm Hs404 avec 60 coups tirant à travers l'axe d'hélice.
Il commença à équiper l'armée de l'Air à partir de janvier 1940, mais ne fut véritablement opérationnel qu'à partir de fin mai 1940. À l'armistice, 437 exemplaires auront été produits et 351 livrés.
En avril 1941 la production reprit pour équiper l'armée de l'air du Régime de Vichy qui en commanda 550 exemplaires.
En 1944, les D.520 repris aux armées d'occupation équipèrent le 1er Groupe de Chasse FFI, sous le commandement de Marcel Doret, pour effectuer des missions sur la région de Bordeaux et la poche de Royan.
775 exemplaires au total furent produits.


2. Engagements

Bien qu'un peu moins rapide que le Messerschmitt Bf 109, il était plus manœuvrable et fut l'un des seuls appareils capables de lui résister aux débuts de la guerre. Toutefois, construit en trop petit nombre et arrivé trop tard dans les divers groupes de chasse qu'il équipait, il ne suffit pas à renverser le cours de l'histoire...

La première unité à en être équipée est le Groupe de chasse I/3 qui reçut des exemplaires non armés en janvier et 34 machines de série, en avril et mai ; au déclenchement de l'offensive allemande, ce groupe est la seule unité à en être pourvue avec 79 avions opérationnels. Les appareils de ce groupe obtinrent leurs premières victoires, le 13 mai, en abattant trois Henschel Hs 126 et un Heinkel He 111, sans aucune perte. Par la suite, les GC II/2, GC III/3, GC III/6 et GC II/7 en reçurent aussi, ainsi que les GC II/6 et GC III/7, mais qui, eux, formés trop tard, ne purent participer aux combats. L'escadrille de chasse n°1, de l'aéronavale, en reçut quelques-uns.

Le Dewoitine D.520 est cependant crédité de 147 victoires (108 confirmées et 39 probables) en combat aérien contre la Luftwaffe et la Regia Aeronautica, pour 54 avions abattus.
Quelques appareils furent engagés par l'État français pour s'opposer au débarquement allié en Afrique du Nord et à l'occupation du Liban et de Madagascar.

Certains appareils capturés par l'armée allemande lors de l'invasion de la zone non occupée en 1942 furent utilisés comme avions d'entraînement par la Luftwaffe et d'autres puissances de l'Axe. Ils furent aussi vendus en grand nombre à la force bulgare, environ 150 appareils qui luttèrent contre les appareils US.
À la libération, le D520 reprend du service au sein du groupe de chasse FFI de Marcel Doret, (et au Corps Franc Pommiès) qui devient le 30 novembre 1944, le groupe G.C. 11/18 "Saintonge", et qui combat lors des opérations au-dessus de la poche de Royan.
À la fin de la guerre, les appareils restants furent utilisés pour l'entraînement des pilotes français, et ce jusqu'en 1953.

http://secondeguerremondiale.centerblog.net/rub-Avions-Francais.html
Revenir en haut Aller en bas
Chantal
Fondatrice du blog
Fondatrice du blog
avatar

Messages : 97645
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Re: Anciens Avions   02.02.14 23:05

Morane-Saulnier MS.406



Premier chasseur français dépassant les 400 km/h, le Morane-Saulnier MS.406 fut le premier chasseur moderne à entrer en service dans les unités de l'Armée de l'air, et sans doute l'un des avions de combat français les plus connus de la Seconde Guerre mondiale. C’est aussi, avec le Potez 63, le seul appareil français construit à plus de 1000 exemplaires.

1. Conception
En mars 1934 le Service Technique Aéronautique (STAé) lança un programme de chasseurs monoplaces (C1) pour assurer le remplacement des Dewoitine D.500 et Loire 46. Deux projets furent retenus, le Bloch MB.150 et le Morane-Saulnier MS.405. C'étaient des monoplans à aile basse cantilever, cabine fermée et train d’atterrissage classique escamotable, mais le Bloch devait recevoir un moteur en étoile Gnome & Rhône 14N de 900 ch et le Morane un Hispano-Suiza en ligne.
Le MS-405 n°01 effectue son premier vol le 8 aout 1935 piloté par le fameux Michel Detroyat avec un moteur Hispano-Suiza 12Ygrs de 860 ch. C’était un appareil à structure métallique mais dont le revêtement était en aluminium, contreplaqué, et toile pour la partie arrière du fuselage. Il était armé d’un canon de 20 mm dans l’axe du moteur et d’une mitrailleuse de 7,5 mm dans chaque aile, tirant hors du disque d’hélice. Le 20 janvier 1937 volait pour la première fois un second prototype, avec une voilure légèrement modifiée et équipé d’un moteur 12Ycrs. Cet appareil fut chronométré à 443 km/h. En juin 1937 le MS-405 n°01 participa au Meeting aérien de Bruxelles-Evère, piloté par Detroyat. Durant ce meeting il fut qualifié de ‘Meilleur chasseur du monde’. Sur la route du retour Detroyat poussa ce prototype au-delà des 400 km/h.
Par marché 274/7 le Ministère de l’Air commanda 16 appareils de présérie dès le 1er mars 1937. Ces appareils, tous livrés en 1937, permirent de tester différentes motorisations, des équipements et des modifications de structure. Le quatrième avion de présérie qui servit de modèle à la version de série MS-406. Il était équipé d’un moteur Hispano-Suiza 12Y-31 de 860 ch doté d’un radiateur escamotable. Et c’est là que le bât blessait : pour voler plein gaz il fallait abaisser le radiateur mais sa trainée réduisait les performances. S’il était remonté il fallait réduire les gaz pour éviter une surchauffe du moteur !
Les appareils n°12 et 13, sans radiateur semi-rétractable mais avec un Hispano-Suiza 12Y-31, furent rebaptisés MS.406H et livrés à la Suisse.
35 MS-405 supplémentaires furent commandés en avril 1937 par marché 327/7. Il y avait urgence à rénover l’aviation de chasse française et le marché 1959/8 signé le 12 janvier 1938 portait sur 905 avions dont la construction était répartie entre les SNCAO (fuselage), SNCAC (voilure) et SNCAM (empennage). Mais le MS-406 était un avion complexe à construire, qui demandait 16000 heures de travail par appareil. Les premiers exemplaires n’entrèrent donc en service qu’en décembre 1938.

2. Variantes
MS.406H
La Confédération helvétique achètera 2 MS-406H, combinant la cellule du MS.405 et la motorisation du MS.406 avec une instrumentation spécifique. Une licence de production fut achetée, le chasseur étant produit par la firme EKW sous la désignation D-3800, le moteur Hispano-Suiza 12Y-31 étant construit sous licence par Adolph Saurer AG. Les Suisses firent remplacer les mitrailleuses alimentées par tambour par des armes alimentées par bandes et l’hélice Chauvière à deux pas par une Esher-Wyss EW-V3 à pas variable. 8 appareils de présérie furent construits, suivis de 74 chasseurs de série, le dernier sortant d’usine en août 1940. 2 machines supplémentaires furent réalisées en 1942 à partir de pièces détachées, ce qui porte le nombre total construit à 84.
En 1943 ces appareils furent modifiés (radiateur, installation hydraulique, …) pour se rapprocher du standard D-3801. Finalement relégués aux missions d’entrainement, ces appareils restèrent pourtant en service jusqu’en 1954.

MS.410
Le MS-406 aurait du être remplacé en première ligne par le Dewoitine D.520. Mais le 10 mai 1940 dix Groupes de Chasse étaient encore équipés de Morane, ainsi que quelques patrouilles de DAT. C’est pourquoi en avril 1940 avait pris l’air une version améliorée du MS-406, le MS-410. Cet appareil se distinguait par un radiateur fixe, une voilure renforcée pour recevoir 4 mitrailleuses à bandes et un échappement à effet propulsif permettant de porter la vitesse maximale à 509 km/h. Il était prévu de modifier 621 MS-406 en MS-410, mais le programme ne put être mis en place avant l’Armistice et 5 appareils seulement furent achevés avant le 25 juin 1940. Le programme reprit cependant sous l’occupation au profit de l’Aviation de Vichy, 75 exemplaires étant probablement modifiés. Mais peu de MS-410 furent effectivement mis au standard : Certains conservèrent leur échappement d'origine, d'autres leur radiateur escamotable.

MS.411
Evolution du MS.410 répondant à une demande de la Suisse, équipé d’un moteur Hispano-Suiza 12Y-45. Cet appareil était en cours de développement au moment de l’Armistice de 1940.

MS.412
C’est en Suisse, chez EKW, que fut réalisé le prototype de cette nouvelle version, à moteur Hispano-Suiza 12Y-51 de 1 050 ch. La firme Saurer eut quelques difficultés avec la mise au point du moteur, mais le MS-412 fut finalement construit en série sous la désignation D-3801, 207 avions sortant des usines EKW, Dornier-Werke AG et SWS jusqu’en 1945. 17 monoplaces supplémentaires furent assemblés avec des pièces détachées en 1947/48, soit un total de 224 appareils. Utilisés pour l’entrainement avancé puis le remorquage de cibles, les derniers exemplaires furent ferraillés en 1959.

Mörkö Moraani

Le 4 février 1943 prit l’air un curieux MS.406 modifié en Finlande avec un moteur Klimov M-105P de 1100 ch entrainant une hélice VIsh-61P. Le moteur, un dérivé russe de l’Hispano-Suiza 12Y, dont il avait donc les dimensions, avait été capturé en grande quantité par la Wehrmacht. Ce prototype était en outre équipé d'un canon MG 151/20 de 20 mm tirant à travers le moyeu d’hélice. Le montage d’un radiateur d’huile de Bf 109G rendait nécessaire de modifier le dessin du capot-moteur et quelques renforts locaux de structure furent jugés opportuns. Il fut décidé de modifier tous les MS.406/410 en service, mais 3 appareils seulement avaient été convertis, prototype compris, avant la fin du conflit russo-finlandais en 1944. Au total 41 Mörkö Moraani furent convertis, mais le manque de canons allemands entraina le remplacement du MG-151 par une mitrailleuse UBS de 12,7 mm. Ces avions restèrent en service jusqu’en septembre 1948, mais ne furent ferraillées que 4 ans plus tard.

3. Production
MS.405 : 2 prototypes et 15 avions de présérie.
MS.406 : Entre 1083 et 1094, dont 75 environ modifiés en MS.410.
MS.406H : 2 prototypes construits par Morane-Saulnier et 84 sous licence en Suisse comme D-3800.
MS.412/D-3801 : 224 appareils.

4. Engagements dans l' Armée de l'Air
La Drôle de guerre

Fin août 1939, au moment de la mobilisation, 572 MS-406 équipaient 12 Groupes de Chasse de l’Armée de l’Air :
- Métropole : GC I/2, II/2, III/2, I/3, II/3, III/3, II/6, III/6, II/7 et III/7.
- Afrique du Nord : GC I/6 et I/7.
Dès le début de la Drôle de guerre le ‘Meilleur chasseur du monde’ se montra dépassé : outre les problèmes de radiateur, les commandes de tir des mitrailleuses gelaient au dessus de 5 000 m et la vitesse du monoplace français était insuffisante pour rattraper les bimoteurs allemands de bombardement ou de reconnaissance. Mais les pilotes appréciaient leur monture, qui rivalisait face au Bf 109D tant par son excellente maniabilité que par l’entrainement très supérieur des pilotes français. Mais face au Bf 109E , apparu fin 1939, les pilotes français ne pouvaient plus compter que sur une chose : la capacité du Ms.406 à encaisser les coups, et à revenir à la base après ‘en avoir pris plein du buffet’.

La Campagne de France
Le 10 mai 1940 on trouve les unités suivantes sur Ms.406 :
- GC III/1 à Norrent-Fontes: 30 avions (20 dispo). Après avoir totalisé 30 victoires pour 19 avions perdus (5 pilotes tués), ce groupe fut dissout le 12 août 1940.
- GC I/2 à Toul-Ochey: 31 avions (27 dispo). Après avoir totalisé 25 victoires pour 12 avions perdus (5 pilotes tués), ce groupe fut dissout le 7 aout 1940.
- GC II/2 à Laon-Chambry, dissout le 10 août 1940 avec 17 victoires et 14 avions perdus (8 tués).
- GC III/2 à Cambrai-Niergnies: 34 avions (28 dispo). Il a totalisé 22 victoires pour 20 avions perdus (3 pilotes tués) avant de passer sur Curtiss H-75 en juin 1940.
- GC I/3 à Cannes-Mandelieu: 17 avions (14 dispo), en cours de conversion sur D.520.
- GC II/3 au Luc: 25 avions (12 dispo), en cours de conversion sur D.520.
- GC III/3 à Beauvais-Tillé: 28 avions (23 dispo), en cours de conversion sur D.520.
- GC I/6 à Marseille-Marignane: 25 avions (12 dispo). Après avoir totalisé 14 victoires pour 20 avions perdus (11 pilotes tués), ce groupe fut dissout le 30 octobre 1940.
- GC II/6 à Anglure-Vouarces: 34 avions (20 dispo). Il fut crédité de 8 victoires pour 12 avions perdus (3 tués) avant de passer sur D.520, tous ses MS.406 ayant été détruits au sol le 16 mai 1940.
- GC III/6 à Chissey s-/Loue: 36 avions (30 dispo), en cours de conversion sur D.520.
- GC I/7 à Rayack, Syrie: 26 avions.
- GC II/7 à Luxeuil-Saint Sauveur: 35 avions (24 dispo), en cours de conversion sur D.520.
- GC III/7 à Vitry-le-François: 34 avions (20 dispo). Il fut crédité de 15 victoires pour 24 avions perdus (7 tués) avant de passer sur D.520 fin juin 1940.
- GC I/10 à Oran-La Senia: 29 avions.
- ERC.574 à Sidi-Ahmed, Tunis: 11 avions.
Au cours de la Campagne de France, les Ms 406 remportèrent 191 victoires confirmées, plus 89 qui ne purent être homologuées. Environ 150 appareils furent abattus par la DCA ou en combat aérien et 300 autres disparurent, abandonnés lors des replis ou détruits par les bombardements de la Luftwaffe.

La défense de l'Empire
Le GC I/6 étant dissout le 30 octobre 1940, l’Armée de l’Air d’Armistice ne conserva en Métropole que 6 groupes de chasse monoplace sur Bloch MB.152 et en Afrique du Nord 6 groupes de chasse monoplace sur D.520 et Curtiss H-75. Le GC I/7 stationné à Rayack, Syrie, et l’EC 2/595 (9 avions) basée à Bach Maï, Tonkin, étaient les deux seules unités de première ligne utilisant des MS.406. Une petite partie des appareils disponibles après la dissolution des unités de Métropole permirent la création d'une escadrille à Madagascar, d'autres appareils étant également utilisé en école.
Durant l’incident de Lang Son (du 22 au 25 septembre 1940) un MS.406 fut gravement endommagé par des Ki-27 japonais alors qu’il escortait des Potez 25TOE et le Sgt Labussière abattit un bombardier japonais...victoire annulée officiellement pour éviter tout incident diplomatique majeur avec le Japon !
En septembre 1940 éclata la Guerre franco-thaïlandaise. Le 10 octobre 7 MS.406 sont envoyés à Tourane pour former une nouvelle escadrille de chasse, l’EC 2/596. La première mission de guerre a lieu le 23 novembre. Le 18 janvier 1941 l’Armée de l’Air en Indochine ne disposait plus que de 14 Morane. Les combats cessèrent le 28 janvier 1941, avec 4 victoires françaises pour 2 MS.406 détruits au sol par un bombardement. Les Morane-Saulnier furent réformés en 1942 faute de rechanges.
Le 15 mai 1941 les Britanniques attaquèrent les terrains d'aviation du Levant. Les pilotes français donnèrent la chasse aux Gloster Gladiator et autres Fairey Fulmar de la RAF, mais surtout appuyèrent les forces terrestres jusqu'à la capitulation. Après ralliement aux Forces françaises libres, le GC I/7 fut dissout et remplacé le 15 septembre 1941 par le Groupe de Chasse 1 Alsace. Il disposait de 14 MS.406 (2 inutilisables) et 6 appareils divers. Toujours basé à Rayack, il assura la défense des côtes libanaises, jusqu'à remplacement des MS.406 à bout de souffle par des Hurricane Mk I en aussi mauvais état en janvier 1942.
Le 5 mai 1942 l’Escadrille 565 disposait à Tananarive-Ivato de 17 ou 18 MS-406, dont 11 disponibles, y compris un détachement permanent à Diégo Arrachart. Ils firent le coup-de-feu contre les troupes britanniques, puis sud-africaines. Ils ont donc été les derniers à participer à des opérations aériennes sous les cocardes françaises.

5. Utilisation dans autres armées de l'air
Pendant la Seconde Guerre mondiale le MS.406 fut commandé et/ou utilisé aussi par les pays suivants :
- Allemagne : La Luftwaffe, qui avait récupéré près de 200 MS.406 en France, les affecta aux écoles de chasse, mais en céda dès la fin 1940 une partie à la Finlande. 98 appareils supplémentaires furent saisis en Zone Libre en novembre 1942. Ils furent cette fois répartis entre la Finlande (2 appareils), la Croatie (44 appareils) et l’Italie (52 appareils).
- Bulgarie : 20 avions.
- République de Chine : 13 avions arrivés à Haiphong, non livrés aux Chinois mais intégrés à l'Armée de l'Air en Indochine.
- Croatie : 48 MS.406 reçus des Allemands.
- Italie : La Regia Aeronautica ne semble avoir utilisé que 25 des 52 MS.406 livrés par la Luftwaffe fin 1942.
- Finlande : 50 MS.406 furent offerts à la Finlande durant la Guerre d’Hiver, mais seulement 30 livrés [MS-301/330]. Assemblés par des mécaniciens français chez AB Aerotransport à Malmö-Bulltofta, en Suède, ils furent convoyés en vol vers la Finlande entre les 4 et 29 février 1940. Armés de 3 mitrailleuses MAC-34, ils entrent immédiatement en action au sein de l’escadrille LLv 28 et le 17 février 1940 le 1.Lt T. Hyrkki abat un DB-3 sur le [MS-301]. Durant la Guerre d’Hiver le LLv 28 remporte 14 victoires sans la moindre perte.

Neuf MS.406 [MS-601/605 et MS-608/611] supplémentaires et 2 MS-410 [MS-606/607] furent livrés en caisse par l’Allemagne entre les 18 décembre 1940 et 4 janvier 1941. A ces ‘prises de guerre’ s’ajoutèrent 7 MS.406 [MS-613, MS-619/20, MS-622/23 et MS-625/626] et 8 MS.410 [MS-612, MS-614/618, MS-621 et MS-624] supplémentaires en 1941. 29 nouveaux MS.406 furent achetés en Allemagne le 16 juillet 1942 [MS-627/655] et deux appareils complémentaires [MS-656/657] furent livrés fin 1942. A noter que le [MS-310] fut modifié localement en MS.410. Les appareils fournis par l’Allemagne permirent d’équiper deux nouvelles escadrilles, les LeLv 14 et 1942 et LeLv 34 en 1943. Entre 1941 et 1944 les trois unités finlandaises utilisant des Morane ont totalisées 121 victoires, pour la perte de 18 appareils seulement en opérations. La dernière victoire fut enregistrée le 6 août 1944, un Bell P-39 Airacobra victime du [MS-609] piloté par le 1.Lt M. Niinimäki du TLeLv 14. Ces avions restèrent en service jusqu’au 11 septembre 1948, mais ne furent ferraillées que 4 ans plus tard.

- Lituanie : 12 commandés, non livrés à cause d'une annulation du contrat.
- Pologne : 160 commandés, non livrés avant le début de la guerre.
- Suisse : Ce pays neutre acheta les 2 MS-406H, avant de produire sous licence 84 D-3800 et 224 D-3801.
- Turquie : 45 MS.406 furent commandés, et 30 livrés en février-mars 1940.
- RFS Yougoslavie : 1 MS.406 (ex-croate) capturé par des partisans

6. Les survivants
Trois appareils, des D-3801, sont aujourd'hui visibles:
- Le [HB-RCF] (D-3801 n°194, ex J-143), basé à Bex, Suisse, seul et unique exemplaire en état de vol. Propriété d'Eric Chardonnens et de l'Association Morane Charlie Fox, il participe à de nombreux meetings aériens, repeint avec des couleurs rendant honneur à la chasse française.
- Le D-3801 n°15 (ex J-277) est exposé au Musée de l'Air du Bourget.
- Le D-3801 n°66 [J-276] est exposé au Musée de l'Aviation suisse de Dübendorf.

http://secondeguerremondiale.centerblog.net/rub-Avions-Francais.html

Revenir en haut Aller en bas
Chantal
Fondatrice du blog
Fondatrice du blog
avatar

Messages : 97645
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Re: Anciens Avions   02.02.14 23:07


L'Arado Ar 68 est un avion de chasse allemand de l'Entre-deux guerres. Dessiné en 1934 par Walter Blume pour succéder au Heinkel He 51, qui fut mis en service par la Luftwaffe en avril 1935, il a été le dernier chasseur biplan utilisé par la Luftwaffe. Cet appareil est donc contemporain du Gloster Gladiator et du Fiat CR.42 Falco.
Revenir en haut Aller en bas
Chantal
Fondatrice du blog
Fondatrice du blog
avatar

Messages : 97645
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Re: Anciens Avions   02.02.14 23:09

Le Dornier Do 335 Pfeil en français, « flèche »
est un avion de chasse construit par l'Allemagne nazie
à la fin de la Seconde Guerre mondiale.
Il avait des performances de vitesse particulièrement élevées
pour un avion propulsé par des moteurs à pistons classiques.
Revenir en haut Aller en bas
Chantal
Fondatrice du blog
Fondatrice du blog
avatar

Messages : 97645
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Re: Anciens Avions   02.02.14 23:10

Le Focke-Wulf Fw 190 Würger est un avion de chasse monoplace utilisé par l'Allemagne du IIIe Reich pendant la Seconde Guerre mondiale, à partir de 1941.
Il ne réussit jamais à remplacer complètement le Messerschmitt Bf 109
comme principal chasseur de la Luftwaffe,
bien qu'il lui soit supérieur dans l'absolu et malgré plus de vingt mille avions produits.
Cependant, grâce à sa polyvalence issue d'une construction modulaire,
il donna naissance à un grand nombre de modèles dérivés
qui permirent de remplacer le Junkers Ju 87 (Stuka)
comme avion d'appui des troupes au sol,
et le Messerschmitt Bf 110 comme chasseur lourd pour lutter
contre les bombardiers,
lorsque ces deux derniers avions furent devenus
beaucoup trop vulnérables pour continuer à être envoyés au combat
Revenir en haut Aller en bas
Chantal
Fondatrice du blog
Fondatrice du blog
avatar

Messages : 97645
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Re: Anciens Avions   02.02.14 23:12


Le Junkers Ju 52 (surnommé Tante Ju en allemand, Iron Annie par les Anglais), était un avion de transport en tôle ondulée
fabriqué par la firme allemande Junkers à partir des années 1930.
Construit à plus de 4800 exemplaires, il a été utilisé par de nombreuses compagnies aériennes,
mais aussi comme avion de transport militaire et bombardier
pendant la Seconde Guerre mondiale.
Preuve de sa robustesse, trois exemplaires du Junkers Ju 52 ont été utilisés
par la compagnie Swiss Air jusque dans les années 1980
Revenir en haut Aller en bas
Chantal
Fondatrice du blog
Fondatrice du blog
avatar

Messages : 97645
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Re: Anciens Avions   02.02.14 23:13

Le Messerschmitt Bf 110 (appelé ensuite Me 110) fut un chasseur moyen bimoteur en service à la Luftwaffe pendant la Seconde Guerre mondiale. Basé autour du concept du Zerstörer ou « destructeur » à long rayon d'action le Bf 110 obtint quelques succès lors des campagnes de Pologne et de France. Cependant la bataille d'Angleterre révéla sa grave faiblesse comme chasseur de jour contre des monomoteurs plus manœuvrables. Il se révéla adapté comme chasseur de nuit où son autonomie, sa puissance de feu et sa capacité à embarquer un radar le rendit utile.
Revenir en haut Aller en bas
Chantal
Fondatrice du blog
Fondatrice du blog
avatar

Messages : 97645
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Re: Anciens Avions   02.02.14 23:15


Le Messerschmitt Me 262 Schwalbe (Hirondelle), construit par la société allemande Messerschmitt pendant la Seconde Guerre mondiale, est le premier avion de chasse opérationnel à moteur à réaction de l'histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Chantal
Fondatrice du blog
Fondatrice du blog
avatar

Messages : 97645
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Re: Anciens Avions   02.02.14 23:16


Le Messerschmitt Me 410 Hornisse (frelon) était un chasseur lourd et un Schnellbomber allemand de la Seconde Guerre mondiale
développé à partir du désastreux Messerschmitt Me 210.
Bien qu'il soit un dérivé issu directement du 210,
celui ci avait gagné une si mauvaise réputation,
qu'on décida de changer le nom de l'avion
Revenir en haut Aller en bas
Chantal
Fondatrice du blog
Fondatrice du blog
avatar

Messages : 97645
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Re: Anciens Avions   02.02.14 23:18


Le Bell P-59 Airacomet est le premier avion de chasse à réaction conçu
par les États-Unis.
Il a fait son premier vol en octobre 1942 mais,
à cause de ses performances décevantes,
n'a jamais été engagé pour des missions de combat.
Moins de 60 exemplaires ont été construits.
Revenir en haut Aller en bas
Chantal
Fondatrice du blog
Fondatrice du blog
avatar

Messages : 97645
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Re: Anciens Avions   02.02.14 23:20


Le Boeing B-17 Flying Fortress est probablement le bombardier américain (voir allié)
le plus connu de la Seconde Guerre mondiale,
c'est en tout cas celui qui a largué le plus gros tonnage de bombes au cours de ce conflit.
Conçu dans la seconde moitié des années 1930,
le B-17 fut construit à 12 677 exemplaires
et servit sur tous les théâtres d'opération jusqu'en 1945.
Revenir en haut Aller en bas
Chantal
Fondatrice du blog
Fondatrice du blog
avatar

Messages : 97645
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Re: Anciens Avions   02.02.14 23:21


Le Boeing B-29 Superfortress, était un avion militaire de bombardement lourd, fabriqué et utilisé par les États-Unis à la fin de la Seconde Guerre mondiale.
Il restera dans l'histoire comme le premier
(et pour l'instant le seul) avion à avoir largué une bombe atomique
sur son objectif lors d'une mission de bombardement réel
(voir bombardements atomiques d'Hiroshima et Nagasaki).
Revenir en haut Aller en bas
Chantal
Fondatrice du blog
Fondatrice du blog
avatar

Messages : 97645
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Re: Anciens Avions   02.02.14 23:22


Le Curtiss P-40 Warhawk fut le troisième avion de chasse des États-Unis par la production, il était le dernier développement de la série des chasseurs Curtiss Hawk, et vola pour la première fois en 1938. Il traîne une réputation d'avoir été un avion de chasse dépassé et surclassé par ses adversaires, ce qui provoqua même une enquête après la Seconde Guerre mondiale, visant à déterminer pourquoi il avait été maintenu envers et malgré tout en production. Il semble plutôt avec le recul que ses pilotes eurent à combattre dans des conditions difficiles qui ne permirent pas à l'avion de briller comme certains modèles postérieurs. Il eut une importance certaine dans les opérations du milieu de la Seconde Guerre mondiale.
Le P-40 resta donc par la force des choses jusqu'à l'automne 1943 le seul chasseur valable et disponible en grand nombre de l'aviation américaine (qui ne l'engagea jamais sur le front d'Europe du Nord, alors qu'elle fit un essai catastrophique avec le P-39).
Bien que peu performant en altitude, du fait de son moteur, il servit très honorablement pendant la plus grande partie du conflit, grâce à son faible coût, sa grande facilité de maintenance et sa grande robustesse. Pour les Britanniques et les autres nations du Commonwealth, il fut connu successivement comme Tomahawk, puis Kittyhawk. Il reste célèbre pour avoir été l'avion des Tigres volants de la future 14th USAAF engagés en Chine et il fut aussi l'appareil de nombreux as de plusieurs pays. Les derniers exemplaires à servir dans une force aérienne furent brésiliens, ils ne furent mis à la retraite qu'en 1958.
Revenir en haut Aller en bas
Chantal
Fondatrice du blog
Fondatrice du blog
avatar

Messages : 97645
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Re: Anciens Avions   02.02.14 23:23


Le TBD Devastator est un bombardier-torpilleur américain de la Marine des États-Unis construit par Douglas. Le TBD fut le premier appareil à aile basse de construction entièrement métallique à entrer en service dans la Navy.
Il ouvrit une nouvelle ère en matière d'emploi de l'aviation au sein de l’U.S.
Navy au moment de son entrée en service avec la flotte en novembre 1937.
Il était à ce moment un des avions les plus modernes du monde,
mais il fut rapidement rattrapé par les progrès techniques.
Revenir en haut Aller en bas
Chantal
Fondatrice du blog
Fondatrice du blog
avatar

Messages : 97645
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Re: Anciens Avions   02.02.14 23:24

Le Martin B-26 Marauder fut un bombardier moyen américain utilisé pendant la Seconde Guerre mondiale sur le front européen et dans la guerre du Pacifique. À la fin de la guerre, 5 157 exemplaires avaient été construits.
Revenir en haut Aller en bas
Chantal
Fondatrice du blog
Fondatrice du blog
avatar

Messages : 97645
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Re: Anciens Avions   02.02.14 23:26

Le prototype du Fiat CR.42 "Falco" vola pour la première fois le 23 mai 1938. 1 781 exemplaires furent construits, le dernier en juin 1943. Dernier chasseur biplan mis en service, il est aussi considéré comme le meilleur. Adoré de ses pilotes grâce à ses excellentes qualités de maniabilité, il était déjà dépassé au moment de sa mise en service.
Revenir en haut Aller en bas
Chantal
Fondatrice du blog
Fondatrice du blog
avatar

Messages : 97645
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Re: Anciens Avions   02.02.14 23:27


Le Mitsubishi A6M était un chasseur bombardier embarqué léger utilisé par la Marine impériale japonaise de 1940 à 1945. Alors que le nom de code officiel utilisé du côté allié pour cet avion était Zeke, il était mieux connu sous le nom de Zero à cause de sa désignation dans la Marine impériale japonaise, chasseur embarqué de type 0, c'est-à-dire Rei shiki Kanjo sentoki (零式艦上戦闘機), officiellement abrégé en Rei-sen du côté japonais. L'abréviation la plus populaire parmi les pilotes japonais de l'époque (comme parmi le public japonais actuel) reste tout de même celle de Zero-sen, car les mots anglais zero et français « zéro » furent introduits au Japon dès la fin du XIXe siècle par les ingénieurs anglais et français que le Japon se plaisait à recevoir en vue de se constituer une industrie et une armée modernes. L'appareil était donc populairement connu comme Zero parmi les Alliés et comme Zero-sen parmi les Japonais.
Revenir en haut Aller en bas
Chantal
Fondatrice du blog
Fondatrice du blog
avatar

Messages : 97645
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Re: Anciens Avions   02.02.14 23:29


Le Fokker C.X est un bombardier léger de reconnaissance biplan hollandais. Conçu en 1933, il était destiné à remplacer le Fokker C.V au sein de l'Armée des Indes orientales néerlandaises.
Revenir en haut Aller en bas
Chantal
Fondatrice du blog
Fondatrice du blog
avatar

Messages : 97645
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Re: Anciens Avions   02.02.14 23:30


Le Fokker D.XXI est un chasseur intercepteur hollandais conçu en 1935 pour servir initialement au sein de la Royal Netherlands East Indies Army Air Force (ML-KNIL). Bien que petit et peu cher à produire, le D.XXI était un avion rustique avec des performances plutôt respectables pour cette période. Entré en fonction durant les premières années de la Deuxième guerre mondiale, il était construit à l'époque dans de petits ateliers indépendants pour le compte de l'Armée de l'air Hollandaise ou Luchtvaartafdeeling ainsi que pour l'Armée de l'air Finlandaise. Quelques uns ont été produits dans l'usine de Carmoli, avant que celle ci ne soit nationalisée durant la Guerre civile espagnole.
Revenir en haut Aller en bas
Dirt

avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 20/07/2014

MessageSujet: Re: Anciens Avions   23.09.14 6:37

Joan Blondell
Revenir en haut Aller en bas
Dirt

avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 20/07/2014

MessageSujet: Re: Anciens Avions   23.09.14 6:38

juillet 1909
Revenir en haut Aller en bas
Dirt

avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 20/07/2014

MessageSujet: Re: Anciens Avions   23.09.14 6:39

Revenir en haut Aller en bas
Dirt

avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 20/07/2014

MessageSujet: Re: Anciens Avions   23.09.14 6:39

Revenir en haut Aller en bas
Dirt

avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 20/07/2014

MessageSujet: Re: Anciens Avions   23.09.14 6:39

Revenir en haut Aller en bas
Dirt

avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 20/07/2014

MessageSujet: Re: Anciens Avions   23.09.14 6:40

Revenir en haut Aller en bas
Dirt

avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 20/07/2014

MessageSujet: Re: Anciens Avions   23.09.14 6:40

Revenir en haut Aller en bas
Dirt

avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 20/07/2014

MessageSujet: Re: Anciens Avions   23.09.14 6:41

Revenir en haut Aller en bas
Dirt

avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 20/07/2014

MessageSujet: Re: Anciens Avions   23.09.14 6:41

Revenir en haut Aller en bas
Chantal
Fondatrice du blog
Fondatrice du blog
avatar

Messages : 97645
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Re: Anciens Avions   26.02.17 1:05

Revenir en haut Aller en bas
Chantal
Fondatrice du blog
Fondatrice du blog
avatar

Messages : 97645
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Re: Anciens Avions   26.02.17 1:10


Les frères Wright
Revenir en haut Aller en bas
Chantal
Fondatrice du blog
Fondatrice du blog
avatar

Messages : 97645
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Re: Anciens Avions   26.02.17 1:12

A 6
Revenir en haut Aller en bas
Chantal
Fondatrice du blog
Fondatrice du blog
avatar

Messages : 97645
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Re: Anciens Avions   26.02.17 1:14


Lockheed Pv1
Revenir en haut Aller en bas
Chantal
Fondatrice du blog
Fondatrice du blog
avatar

Messages : 97645
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Re: Anciens Avions   26.02.17 1:15

D 3A
Revenir en haut Aller en bas
Chantal
Fondatrice du blog
Fondatrice du blog
avatar

Messages : 97645
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Re: Anciens Avions   26.02.17 1:20

Mustang
Revenir en haut Aller en bas
Chantal
Fondatrice du blog
Fondatrice du blog
avatar

Messages : 97645
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Re: Anciens Avions   26.02.17 1:21


B17
Revenir en haut Aller en bas
Chantal
Fondatrice du blog
Fondatrice du blog
avatar

Messages : 97645
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Re: Anciens Avions   26.02.17 1:21


Corsair
Revenir en haut Aller en bas
 
Anciens Avions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Ou est passé la nourriture que nous avions envoyée.?"
» Comparaison Airbus/Boeing avions LC
» Avions mythiques de la WW2-part8
» Michaelle Jean dans l'eau chaude...
» Reparlons de ce dont nous avons parlé... [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le blog de Chantal :: Nostalgie :: Anciens Avions-
Sauter vers: